En naviguant sur notre site, vous acceptez nos CGV, l'utilisation de cookies (ou technologies similaires) à des fins d'analyse, pour offrir des contenus personnalisés et permettre les partages sociaux.

J'accepte En savoir plus
close
Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Le scooter pour personne à mobilité réduite a contribué à mon processus de guérison

Par

« Cet endroit n'est pas accessible aux fauteuils roulants ». Situation fréquente ? Vous avez manqué un truc sympa, parce que l'endroit où vous vouliez aller n'était pas adapté aux fauteuils roulants ? C'est malheureusement une réalité pour beaucoup de gens, mais Catherine a voulu faire face et continuer de sortir après avoir subi une grave intervention à la cheville.

Vous pouvez lire ici plus sur ses expériences personnelles avec un scooter de mobilité électrique de KingMobilité.


L’expérience de Catherine d’un scooter électrique médical versus fauteuil roulant

« C’est lorsque vous êtes temporairement limité en mobilité, que vous remarquez combien d’endroits ne sont pas adaptés à cette situation », a déclaré Catherine. Pourtant, elle n'a pas laissé cela l'arrêter pendant sa convalescence. Catherine, qui a un travail très actif et une vie privée bien remplie, a dû subir une sévère opération à la cheville après des années de souffrances.

Normalement, dans sa vie privée, elle faisait facilement 4 à 5 kilomètres par jour à pied ou à vélo avec son chien, mais les distances devenaient de moins en moins longues et de plus en plus douloureuses. La perspective d'être invalide pendant quelques mois et fortement dépendante des autres pendant sa convalescence, ne la séduisait pas.

En raison de problèmes de chevilles antérieurs, Catherine avait déjà vécu les réactions des gens lorsque vous êtes en fauteuil roulant. « C'est comme si les gens vous regardaient immédiatement différemment, ou parfois parlaient comme si vous n'étiez tout simplement pas là. D’autre part, il n’est pas évident, si l’on n’a pas l’habitude, de franchir les obstacles avec les petites roues avant et de se propulser par les mains courantes, surtout pour les distances un peu longues ».

Une dame dans un scooter de mobilité réduite pour personne senior et handicapée entraine de parler avec un monsieur

L’appréhension et la facilité du scooter électrique au quotidien

C'est donc pourquoi, avant son opération, elle a cherché une alternative au fauteuil roulant traditionnel, ce qui l’a amenée au scooter électrique pour personne à mobilité réduite. « Je le connaissais déjà, mais je l’ai quand même vu comme un petit challenge, car je devrais l'utiliser pendant au moins dix à quatorze semaines. Il devait être confortable et offrir de l’espace pour transporter facilement des affaires. En outre, chez moi, il fallait passer par une entrée de jardin étroite ».

Elle s’est également intéressée à l’apparence. « Bien sûr, il s’agit d’abord d’un moyen de transport, mais le plaisir des yeux compte aussi. Le scooter avait l'air sympa et moderne, alors ça m'a plu ». Cela a commencé avec les promenades quotidiennes avec son chien, mais elle ne s'est pas arrêtée là. Elle a vite découvert que le scooter senior était également pratique pour faire ses achats quotidiens.

« Une fois la gêne passée, je pouvais simplement me rendre au magasin, faire mes courses, les payer et sortir par la porte pour rentrer chez moi sans sortir du siège. Tout ça, sans trop d'effort avec en plus, pas mal d'espace pour transporter les courses, c'était si simple. C’est moins évident de le faire avec un fauteuil roulant. D’ailleurs, il me restait aussi plus d’énergie et j’avais plus aucun stress pour trouver un stationnement de voiture ».

Qu'en est-il du maniement du scooter électrique pour personne de mobilité réduite ?

« En fait, ça vient presque tout seul. Vous appuyez sur un levier côté droit pour avancer et sur l’autre côté, il y a un levier pour reculer. Le freinage est automatique lorsque le levier est relâché. Cependant, sur mon modèle, il y avait un frein à main séparé, mais je ne l'ai jamais utilisé. Le maniement du guidon est très léger et les gros pneus permettent de franchir les obstacles sans soucis ».

« Dans un premier temps, je n’étais pas très attentive dans les virages et les roues arrière frottaient parfois les obstacles. Mais après un moment, vous vous habituez à prendre les virages justes un peu plus larges. Je ne voyais pas trop la nécessité de l'éclairage non plus, mais quand j'ai commencé à conduire régulièrement, ça m’a donné un sentiment de sécurité par la suite ».

« Puis je suis allée avec le scooter senior dans un endroit où j’ai pu rester assise dedans »

« Avec le recul, tout s’est passé mieux que prévu, car il y avait également certains avantages. Après les promenades en famille ou entre amis, nous allions souvent dans un petit café sympa. Surtout par beau temps, il y avait beaucoup de monde et pas assez de places assises. Je suis alors restée dans le scooter de mobilité électrique et ai tournée le siège face à notre table. Avec les accoudoirs repliés, je pouvais manger et boire à table sans aucun problème ».

« Le panier était très pratique. J’ai pu emporter mes affaires personnelles avec moi, sans qu’elles ne tombent partout. Bien sûr, il n’était pas assez grand pour mes courses, mais je les ai mises dans un grand sac sur le marchepied. Il avait de la place, car je conduisais avec mes jambes posées sur le carénage ».

Et comment ça a été avec votre chien ?
« Il commence à vieillir, mais a encore de l’énergie à dépenser. Il adore sortir. Alors j'ai commencé à la vitesse d'un cycliste, puis j'ai fini par un rythme de marche. Le scooter électrique peut être facilement ajusté à toute situation de conduite et je pouvais même sillonner sans effort des chemins plus sableux, inaccessibles à vélo. Plus tard, mon chien a compris et a souvent essayé de monter sur le marchepied, mais ce n'était pas le but ! ».
Chien assis devant un scooter de mobilité réduite pour personne senior et handicapée

Et dans l'ensemble, une expérience réussie ?

« Regardons les choses en face, bien sûr au début, il était parfois difficile de se montrer sur un engin comme celui-ci, mais il faut aussi voir le bon côté des choses. Je pense toujours "après tout, on pourrait bien s’amuser". Au moins, je pouvais maintenant garder le contrôle entre mes mains et rester active quand je le voulais. Le fait d'avoir été mobile pendant toutes ces semaines sans l'aide des autres, a également eu un effet mental positif. Je suis convaincue que ce scooter médicalisé a également contribué à ma guérison. Même maintenant que je peux marcher à nouveau, je garde le scooter de mobilité électrique, car il s'agit certainement d'une très bonne solution pour les courtes distances et les petites courses ici en ville. Je le vois maintenant surtout comme un excellent moyen de transport urbain alternatif ».

Et pour votre chien ?
« Il doit apprendre à marcher à côté de moi ou à côté du vélo, bien que je doive admettre que je prends maintenant le scooter un peu facilement quand je suis fatiguée ou qu'il fait noir. Grâce au bon éclairage et aux quatre roues, il est également plus sûr qu'un vélo électrique, surtout si vous prenez des objets avec vous ».

Peut-être qu'un scooter de mobilité électrique vous convient également. Vous voulez en savoir plus sur les scooters électriques pour personne de mobilité réduite et senior ?

Cliquez alors sur l’image pour voir notre gamme de modèles ou lisez d'abord l’article sur nos conseils d'achat selon votre usage.

Un aperçu des modèles de scooters électriques pour personne senior et handicapée chez KingMobilité
Scooters senior et handicapé dans un showroom KingMobilité

Des questions ou besoin du matériel spécifique ? Veuillez-nous contacter sans engagaement.

Cette page vous a été utile ?

Menu